La réduction mammaire

Chirurgie esthétique des seins à Lyon

La réduction mammaire

Il s’agit d’une chirurgie réservée aux femmes qui présentent une hypertrophie mammaire, c’est-à-dire des seins très volumineux, ce qui entraîne des douleurs du dos, une gêne pour la pratique du sport, voire dans la vie quotidienne, une gêne pour l’habillage ou un véritable complexe.

Du fait du volume trop important, les seins sont souvent tombants et les aréoles élargies.

Cette intervention peut être pratiquée à tout âge, dès la fin de la croissance mammaire: avant ou après une grossesse, ou encore après la ménopause. Dans l’idéal, elle devrait être réalisée à distance d’une grossesse pour ne pas altérer le résultat.

Cette intervention se déroule sous anesthésie générale et dure 2 heures avec une hospitalisation de 24 à 48 h.

Des dessins préopératoires sont réalisés par le chirurgien le matin ou la veille de l’intervention.

L’intervention consiste à enlever une partie de la glande mammaire et également, à remonter la poitrine afin de diminuer le volume de la poitrine et la rendre plus harmonieuse avec le reste de la silhouette. Pour cela, il faut réaliser des cicatrices dites ‘en T inversé’ ou en ancre de marine c’est-à-dire autour de l’aréole, verticale descendant dans le sillon du sein et horizontale sous le sein. Aucun fils n’est à retirer, ils tombent tous seuls

Avant l’intervention, un bilan d’imagerie mammaire sera réalisé, l’arrêt du tabac est impératif un mois avant et la patiente sera vue en consultation d’anesthésie.

Cette technique est peu douloureuse, elle nécessite la réalisation de pansements post-opératoires pendant 15 jours par une infirmière à domicile. Dans les suites opératoires, il apparait des œdèmes et des ecchymoses sur la poitrine qui s’estompent en 15 jours.

Après l’intervention, la patiente doit porter un soutien-gorge de maintien pendant 2 mois, ne pas faire de sport ou d’effort physique sollicitant les bras pendant 2 mois.

Les cicatrices visibles au début, notamment inflammatoires entre le 3éme et le 6ème mois, s’atténuent en 12 à 18 mois. Il existe des moyens d’accélérer et d’améliorer leur atténuation par l’application de crèmes cicatrisantes puis la mise ne place de pansements spécifiques à base de silicone. Il est impératif de les protéger du soleil jusqu’à ce qu’elles soient complétement blanches.

Les patientes sont très souvent extrêmement satisfaites de cette chirurgie qui permet dans la grande majorité des cas de faire disparaître les douleurs dorsales extrêmement rapidement et d’améliorer considérablement leur qualité de vie : facilité pour l’habillement, reprise de la pratique sportive et amélioration de la confiance en soi.

Le résultat final, en terme de forme, s’apprécie au bout de 3 mois et en terme de cicatrice au bout de 18 mois.

Cette intervention est prise en charge par l’Assurance Maladie. La part des compléments d’honoraires restant à la charge de la patiente peut être remboursée en partie ou en totalité par les Mutuelles.

L’arrêt de travail à prévoir est de 15 jours à 3 semaines.

Liens vers la réduction mammaire

Voir la fiche concernant la chirurgie de l’hypertrophie mammaire ou la plastie mamaire de réduction pour hypertrophie de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE)

Voir les tarifs de la réduction mammaire